Sierentz County - Rantzwiller

 

Histoire
L'ancienne voie romaine que menait de Larga (Friesen-Largirtzen) à Cambete (Kembs) passait à proximité de Rantzwiller.
L'archéologue mulhousien Roger Schweitzer y a fait en 1963-1964 de nombreuses découvertes des époques néolithiques, de l'âge du bronze et de l'âge du fer. Il y a également mis à jour des éléments d'un petit établissement agricole du 1er siècle aux lieux-dits "Groth" et "Am Ziegelfeld".


Ancienne borne de "Rantzweiler"
Au crépuscule du 11ème siècle, d'après un document du prieuré Saint Alban de Bâle, le village s'appelait "Ranteswihr". Ce nom faisait allusion à une occupation alémanique après une migration.
Au moyen-âge, la localité est dominée par un château, vraisemblablement construit en bois, au 11ème ou 12ème siècle, dont il reste une importante élévation de terrain - en fait une motte castrale- au sommet du Lerchenberg. Une famille avait adopté le nom du village, mais elle disparut rapidement.
Plusieurs institutions religieuses à Bâle, telles que le couvent de Klingental et l'hôpital de Mulhouse se partageaient les biens, les revenus et des droits à Rantzwiller, avec les nobles de Reinach et les Truchsess de Wolhausen.
Territorialement, le village appartenait à la Seigneurie autrichienne de Landser, dont il partageait les vicissitudes jusqu'à la Révolution de 1789. Ainsi la localité partagea le sort du Sundgau autrichien et fut rattaché, comme lui, à la Couronne de France en 1648.

Eglise
De l'ancienne église Saint-Georges, citée dès le XIIIe siècle, ne subsiste que la partie inférieure du clocher-porche. Le haut était couronné d'un toit en bâtière, remplacé en 1893 par une flèche. La nef et le choeur sont de 1855. A l'entrée, le socle du baptistère porte la date de 1616.
Le mobilier présente un ensemble homogène du XIXe siècle, avec un orgue Verschneider de 1868. La toile du maître-autel figure saint Georges, le patron de la paroisse; celles des autels latéraux, saint Sébastien et Notre Dame de l'Assomption.

 

Photo Ranzwiller (C) Bernard Lambert 1998

 

Habitat
Remarquer la maison au numéro 50, à gauche, avec son four à pain et l'inscription latine, de 1680, « sit nomen domini benedictum ex hoc, nunc e usque in secula » (que le nom de Dieu soit béni, aujourd'hui, à jamais et dans les siècles). A 50 mètres, derrière l'église, se cache une belle petite demeure avec fenêtres à meneaux.
Avant le virage, remarquer les maisons numéros 18, datant de 1607 avec fenêtres et portail Renaissance, et 25, datée de 1603 avec porte du même style.

Rantzwiller fête la quetsche le deuxième dimanche de septembre.

 

 

Artisans / Commerces / Sociétés Téléphone Fax
Armbruster Frères SA - Silos Céréales 03.89.07.41.09
Bitsch Isabelle - Graphologue 03.89.81.55.39
Crédit Mutuel 03.89.81.50.14
Dangel Alain - Médecine générale 03.89.81.64.69
E.C.N. 03.89.81.51.14
Ecole primaire 03.89.81.69.40
Fuchs SA (Machines Agricoles) 03.89.81.50.10 03.89.81.69.60
Mairie 03.89.81.51.00 03.89.83.90.40
Traber Christian (Distribution) 03.89.81.57.07

Sierentz County - the villages